Rue89Lyon raconte la petite histoire dans la grande histoire de Pornographisme

Rue89Lyon est le premier pure player d’informations lyonnais et il consacre un article sur le projet « Pornographisme, affiches à caractère typographique » en racontant au passage la petite histoire dans la grande histoire…
« Réussir à coller la gaule uniquement avec trois ou quatre mots. C’est le défi auquel ont été contraints de répondre les diffuseurs de films classés X à qui, dès 1975, le législateur a interdit l’utilisation de toute image sulfureuse dans les affiches ornant le fronton de leurs cinémas.

A cette époque, il n’existe pas encore de K7 vidéo cachées sous le lit et encore moins de web déversant par méga-octets des images de sexe. Les salles obscures restent les lieux de diffusion du genre et doivent communiquer sans aucune image de téton. »

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publié.
Vous devez utiliser ses attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>